« Il n’y a pas de parcours type. Les professionnels du recrutement peuvent être diplômés en droit, gestion des rh, etc…  » Bénédicte, chargée d’études Alternance AFPA

afpa

Pouvez-vous expliquer aux 14-25 ans en quoi consiste votre métier de chargée d’études Alternance ?

Je m’occupe en Ile de France du recrutement des candidats qui postulent pour les offres d’emploi en alternance à l’AFPA (Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes).

Ces offres d’emploi nous sont confiées par des entreprises qui souhaitent recruter des collaborateurs en contrat de professionnalisation et qui ont choisi l’AFPA pour la partie formation. En amont, c’est le travail des équipes commerciales de l’AFPA, avec qui je suis en étroite collaboration, de recueillir les besoins des entreprises et de proposer notre offre de formation.

Après avoir recueilli les offres d’emploi en alternance et formalisé les fiches de poste, je les communique auprès des différentes structures d’accompagnement à l’emploi des jeunes et moins jeunes (Missions Locales, Pôle Emploi, Associations…) ou directement auprès des candidats via notre site internet afpa.fr.

Je participe également aux différents salons pour l’emploi afin de faire connaître nos offres d’emploi en alternance et de recueillir des candidatures.

Ensuite, en collaboration avec les entreprises, j’organise et j’anime des réunions d’information à l’issue desquelles nous faisons passer des tests psychotechniques afin de s’assurer que les candidats ont un niveau suffisant pour pouvoir suivre la formation proposée et qu’ils répondent aux critères du poste établis par l’entreprise. Je reçois dans un deuxième temps en entretien de motivation les candidats qui ont réussi les tests et envoie une synthèse des entretiens à l’entreprise. C’est l’entreprise qui décide ou non de recevoir les personnes pour un entretien final, qui permettra de valider la conclusion du contrat de professionnalisation et donc l’entrée en formation. Parfois nous ne faisons qu’un seul entretien, en binôme avec l’entreprise.

Enfin, une fois le recrutement terminé, je transmets les informations à mes collègues du centre AFPA où vont se dérouler les périodes de formation.

Avez-vous une journée type ?

Pas vraiment car les tâches sont assez variées. Je peux par exemple m’occuper des aspects administratifs et organisationnels (veille sur l’évolution de la législation des contrats en alternance, planification des réunions, mise en ligne, communication sur les réseaux sociaux, information des candidats et des partenaires, inscription des candidats, élaboration des tableaux de synthèse…) ou animer durant une demi-journée une réunion d’information et de recrutement et où nous recevons parfois plus d’une quarantaine de candidats…

Pouvez-vous préciser aux jeunes vos horaires de travail ?

Je travaille du lundi au vendredi sur une base de 37 heures par semaine, à des horaires « de bureau ». Mes horaires peuvent toutefois varier en fonction des rendez-vous à l’extérieur et de la charge de travail. Je m’organise pour que le travail soit fait, que les délais de recrutement soient respectés et que l’entreprise soit satisfaite des profils recrutés.

Quel a été votre parcours pour arriver au métier de chargée d’études Alternance ?

Je suis titulaire d’un diplôme d’Ecole Supérieure de Commerce avec une spécialisation en Gestion des Ressources Humaines. J’ai commencé à travailler dans le domaine de l’emploi et de l’insertion professionnelle et ai suivi parallèlement des cours de Psychologie du Travail au CNAM. J’ai également été conseillère en bilans de compétences, consultante et formatrice, ce qui m’a permis d’avoir une bonne vision du marché du travail, de l’univers de la formation et des besoins des entreprises.

Quelles qualités faut-il pour pouvoir exercer votre métier ?

Avant tout de l’écoute, de l’organisation et bien évidemment un bon relationnel car je travaille avec de nombreux partenaires et des gens de profils très différents.

Qu’est-ce qui vous plaît dans le métier de chargée d’études Alternance ?

Justement cette diversité de contacts : partenaires emploi, entreprises, candidats jeunes et moins jeunes… de participer à des recrutements sur des métiers et des entreprises variés, surtout le fait de voir aboutir les recrutements et s’épanouir les candidats quand j’ai l’occasion de les revoir après leur entrée en formation.

S’il y avait une chose à changer dans votre métier, ce serait quoi ?

Même s’il s’agit de contrats en alternance, les entreprises sont très exigeantes sur les profils ; or les candidats ne sont pas toujours suffisamment préparés, notamment en ce qui concerne la connaissance du métier pour lequel ils postulent. Il est vraiment important qu’ils se préparent avant les entretiens, qu’ils réalisent des enquêtes métier s’ils ne connaissent pas le poste, ou idéalement qu’ils fassent une première immersion en entreprise pour découvrir leur futur métier.

Quel conseil donneriez-vous à un jeune qui souhaite exercer votre métier de chargée d’études Alternance ?

Etre curieux, apprendre à bien connaître le monde des entreprises et les spécificités des différents métiers et secteurs d’activité. On peut profiter de chaque stage ou petit job pour observer et comprendre.

« Il n’y a pas de parcours type. Les professionnels du recrutement peuvent être diplômés en droit, gestion des ressources humaines, économie-gestion ou psychologie du travail. »

Vous avez des questions ? Posez-les à Bénédicte via son profil JobIRL.

Pas encore inscrit(e) sur JobIRL ? Rejoignez la communauté :

inscription

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *