Élève Éducatrice de l’association « Les Chiens Guides d’Aveugles Grand Sud Ouest », Fanny pense avoir trouvé sa voie et raconte sa formation !

Découvre la formation d'élève éducateur de chiens guides avec Fanny Grimaud !

Fanny a été embauchée à l’Association Les Chiens Guides d’Aveugles du Grand Sud Ouest en temps qu’animalière, puis a commencé la formation d’élève moniteur.

 

Est-ce que tu peux nous présenter ton parcours ?

J’ai eu un Bac S en 2012, puis j’ai fait une année de licence biologie marine qui ne m’a pas réellement passionnée.

J’ai réfléchi sur ce que je pouvais faire d’autre et me suis renseignée sur les métiers liés aux chiens. C’est à ce moment que j’ai découvert les associations de chiens guides. J’ai postulé dans toute la France mais n’ai eu aucune réponse positive.

Il a fallu passer à autre chose et j’ai donc fait un BTS gestion et maîtrise de l’eau qui m’a beaucoup plu. J’ai poursuivi avec une licence pro protection de l’environnement, l’objectif était d’avoir un diplôme reconnu à l’international car mon BTS ne l’était pas.

« J’ai donc commencé à travailler mais j’ai tout quitté le jour où l’école des chiens guides de Toulouse m’a appelé pour me dire qu’il me prenait ! »

 

Peux-tu nous parler de la formation d’éducateur de chiens guides ? Le contenu des cours, le volume horaire, le travail à fournir ? 

La formation pour devenir éducateur de chiens guides dure 4 ans avec 2 phases.

Une première phase de deux ans où on est élève moniteur suivi de deux ans ou l’on est élève éducateur.

Pour la formation d’élève moniteur, il faut être majeur et aucun diplôme n’est requis. Les embauches se font à l’appréciation des écoles.

On est en alternance la première année et à l’association la deuxième année.

C’est une formation en alternance : 5 semaines sur l’école et 3 semaines dans un centre de formation. Sur les 3 semaines, on a 2 semaines de cours pratiques et 1 semaine sans chien de cours théoriques.

Au niveau des matières, on a zootechnie : l’anatomie du chien, des cours d’éducation avec des éducateurs professionnels mais aussi des cours d’éthologie avec des comportementalistes, vétérinaires comportementalistes. Sans oublier des cours de communication, d’anglais, d’informatique.

Une fois les deux ans validés, on poursuit en élève éducateur. Mais attention cette formation n’est accessible que pour ceux qui ont eu un bac.

Sur les 4 ans de la formation, on doit faire 6 stages dans d’autres écoles de chiens guides.

 

Est-ce que tu pourrais nous parler de ton expérience dans cette formation d’éducateur de chiens guides ?

La formation est géniale et les intervenants sont intéressants.

Elle se déroule avec un chien de l’école des chiens guides. Le tout premier jour ça peut être assez sportif, on se retrouve avec un chien que l’on ne connait pas, à prendre le train pendant 4 heures pour se rendre à la formation… mon premier jour a été un peu compliqué.

« Au sein de l’école on a un tuteur qui est désigné. Son rôle est très important, il nous conseille, prend le temps de nous expliquer certains points. J’ai la chance d’avoir une tutrice parfaite ! »

 

Quel(s) conseil(s) tu donnerais à un élève de Terminale pour l’aider dans son orientation ?

C’est un métier passion : on ne fait pas ça par hasard.

« Les places sont chères et il faut être prêt a bouger, à postuler dans toutes les écoles et ne pas demander une école car on habite à coté. Cela démontrerait un manque de motivation. »

 

Quelles sont pour toi les qualités requises pour suivre ta formation et exercer le métier d’éducateur de chiens guides ?

Il faut d’abord beaucoup d’empathie : être à l’écoute personnes déficientes visuelles et des familles d’accueil. Le chiot peut être difficile à vivre et les familles d’accueil ont besoin d’être rassurées.

Mais les chiots aussi ont besoin d’être rassurés. La découverte de la ville, des bruits, des dangers, peut être très stressant pour eux. Il faut donc s’adapter aux gens et aux chiens.

« Enfin il faut être prêt à travailler dehors par des température extrêmes (très chaud ou très froid), il faut être tout terrain ! »

 

As-tu un souvenir qui ta marqué depuis le début de ta formation ? 

Mon premier souvenir marquant remonte à ma première démonstration en public avec Mambo. C’est un beau labrador qui a été parfait et a parfaitement montré ce que nous avons appris ensemble.

Je suis fière de lui, de notre travail, du chemin qu’on a fait ensemble. C’est très motivant comme travail.

« C’est un métier passionnant quand on aime les animaux, le coté humain est lui aussi hyper important. Apporter de l’aide à des gens qui ben ont besoin est très satisfaisant personnellement. »

Ça ne fait que confirmer que je suis sur la bonne voie, je suis là où je dois être.

 


Parle avec des pros du secteur animalier pour te conseiller !

Et découvre tous les métiers de l’association Chiens Guides d’Aveugles Grand Sud Ouest dans notre dossier spécial !
inscription JobIRL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *