Métier des énergies renouvelables : 24h avec Sébastien

22/06/2021 10 minutes

Partager sur
Le temps d’une journée, Sébastien Gourg, Responsable du pôle mécanique et du support technique, chez EDF Renouvelables Services, dédié à l’éolien, te fait découvrir son quotidien heure par heure en images, etc…
sébastien gourg edf renouvelables
24h avec
pause
7h00 : petit déj’ en famille. J’habite dans un village en périphérie de Béziers. Je dépose le matin mes enfants à l’école qui se trouve sur mon trajet.
9h00 : j’arrive au bureau. Je suis à 5-10 min en voiture du site EDF Renouvelables de Colombiers (34). J’aime bien m’y rendre de temps en temps en VTT parmi les vignes 🙂

Par quoi commencez-vous le matin ?

9h00>9h15 : Je commence la journée par un café collectif, où on va parler du match de foot d’hier, des dernières anecdotes sur les enfants, du quotidien, du COVID, et des futures vacances.

9h15>11h : je passe beaucoup de temps en réunion comme je gère une équipe de 8 personnes : 4 techniciens en maintenance éolienne qui ont entre 30 et 35 ans avec 10 ans d’expérience. Les quatre autres sont des ingénieur.es et des chargé.es d’affaires . Ils.elles sont des chef.fes de projet des opérations de maintenance corrective lourde. En tant que support technique, on réalise des études d’ingénierie mécanique, pour palier aux défauts qu’on peut rencontrer sur des éoliennes. On peut fournir également la conception d’outillage pour garantir un démontage en sécurité.
11h>13h : j’enchaîne les réunions régulières avec des équipes transverses, qui nous aident à réaliser nos projets. On va s’appuyer sur des départements comme les achats, la sécurité, des centres de monitoring de maintenance conditionnelle , qui vont détecter des alertes à partir de signaux vibratoires, de température, etc … Le but est d’identifier le plut tôt possible les défauts sur les gros composants. L’intérêt étant d’avoir toujours une machine en état de marche, toute panne de gros composant doit être anticipée. Cela va nous permettre de vérifier la disponibilité des composants pour effectuer le remplacement, des ressources afin d’effectuer le chantier, des sous-traitants de levage (les grutiers) et s’assurer qu’on a toutes ces ressources et qu’on travaille dans de bonnes conditions de sécurité, conformes aux exigences d’EDF.
horaire
pause déjeuner
13h-14h : Je déjeune chez moi quand je suis en télétravail ou avec des collaborateurs sur site. C’est un moment convivial.

Quelles qualités et compétences sont requises ?

Il faut avoir la fibre mécanique, comprendre l’intégralité du fonctionnement d’une éolienne, et ses fonctions principales. Etre capable de travailler dans le stress , cela fonctionne souvent avec des gens passionnés. Il faut être passionnée.e par les grandes opérations et l’enjeu qui en découle. Dans notre domaine, on est très opérationnel, on utilise peu de logiciels au final et il faut être prêt.e à mettre les mains dans le cambouis!

Tout.e technicien.ne de maintenance doit connaître l'éolien en profondeur. Il est important de maîtriser la partie manoeuvre comme le levage, être capable de guider le grutier pour poser un colis, de taille et de masse importante, en toute sécurité. Après, il y a des ingénieur.es dans mon équipe qui font un peu de calculs d'éléments infinis mais cela reste marginal par rapport à notre activité aujourd'hui. Ce sont des personnes qui connaissent aussi très bien les automates des machines.

éolienne
Remplacement d’un multiplicateur qui est déposé à l’aide d’une grue

Les temps forts de votre métier ?

Pour un chantier, le temps fort c’est la dépose d’un rotor (autrement dit d’une hélice qui est la plaque tournante de l’éolienne), qui pèse entre 20 et 40 tonnes. On va le chercher à 100 mètres de haut! Il y a une douzaine de personnes qui travaillent sur un chantier à savoir : un.e coordinateur.ice de chantier, un.e chef.fe de chantier, le.la chef.fe de projet qui est toujours présent.e, des chef.fes de manoeuvre, qui sont en machine et qui communiquent avec le grutier pour s’assurer que tout se passe bien. Par ailleurs, j’effectue un déplacement important par mois sur le terrain. Quant aux technicien.nes de maintenance, ils.elles sont tous les jours sur le terrain (30 % en grand déplacement, 40% en turbine locale et 30% au bureau).

14h-17h : nous préparons les opérations de cet été, on est multiprojets. Le 1er projet concerne un changement de roulement principal, celui qui vient supporter toute la masse du rotor) d’une machine dans l’Est de la France.

Découvre ci-dessous un exemple de projet sur lequel nous sommes amenés à travailler . Le chantier a duré 7 mois ! Il s’agit des éoliennes du chemin de Stevenson en Lozère . Les éoliennes produisent l’équivalent de la consommation électrique de 30 000 personnes soit la moitié de la population de la Lozère :  
En visionnant les vidéos de cette page, vous acceptez l’utilisation de traceurs statistiques de la plateforme YouTube

En quoi contribuez-vous à un avenir énergétique responsable ?

On a la chance de travailler pour la production d’une énergie décarbonnée, on est contributeur sur la possibilité de diminuer les émissions carbones et l’emprunte carbone humaine par rapport aux énergies fossiles.. On travaille également en étroite collaboration avec les locaux, les associations de protection de l’environnement, pour s’assurer qu’il y ait le moins d’impact négatif sur les populations locales. On peut par exemple brider acoustiquement des machines. Nous travaillons aussi avec des organismes de protection animale et on met en place des systèmes sur nos machines qui permettent de détecter des oiseaux. Les machines reçoivent à ce moment-là l’ordre de s’arrêter. Il y a donc des services qui travaillent aujourd’hui pour permettre à l’éolienne de s’intégrer au mieux au paysage français de manière à ne pas déranger les populations et la faune locales. On se sent acteur du changement et acteur pour rendre un avenir meilleur. C’est une prise de conscience au quotidien.

17h30 : il m’arrive de faire une pause avec les membres de mon équipe sur place ou à distance. Je suis en échange constant avec eux. Les outils numériques font qu’aujourd’hui, on a la chance de pouvoir garder un contact humain un minimum.

Quels sont les avantages de travailler chez EDF Renouvelables ?

👉 EDF Renouvelables Services, filiale d’EDF, est une entreprise qui conçoit des parcs éoliens, assure leur réalisation, et est en mesure de réaliser l’exploitation de la maintenance du parc jusqu’à sa fin de vie. Chez EDF, de nombreux métiers sont mobilisés depuis le lancement d’un projet jusqu’au démantèlement de la machine. Nous sommes également multi technologies, donc nous travaillons avec tous les plus grands constructeurs d’éoliennes du monde tels que Nordex, Vestas, Siemens, Gamesa, etc…

👏 EDF Renouvelables Services, il y a 20 ans, comptait 15 collaborateurs et aujourd’hui, nous sommes 200 !

💡 L’éolien est un secteur qui a le vent en poupe. Nous avons accès à une technologie fabuleuse ! Non seulement nous travaillons sur une énergie qui est grandement décarbonnée, mais nous essayons aussi de rendre l’énergie mécanique plus propre, que le charbon ou le gaz. Et monter en machine à 80 ou 100 mètres est une expérience vraiment particulière . On a la chance d’avoir des points de vue qui sont à couper le souffle !

Echange avec la communauté EDF

horaire
19h-20h : Je quitte le site d’ EDF Renouvelables pour retrouver ma famille et passer un peu de temps avec mes enfants. J’ai des horaires différents de ceux d’un.e technicien.ne qui va faire du 8h-16h45.

Quelle évolution chez EDF Renouvelables ?

👉 Aujourd’hui, un.e technicien.ne de maintenance éolien démarre par de la maintenance préventive . Ensuite, il.elle va naturellement faire de la maintenance Gros correctif , puis de la maintenance pro correctif , et va pouvoir être intégré.e au support technique. L’objectif est d’étoffer ses compétences en participant à des chantiers de plus grande ampleur.

👉 Il existe différents métiers chez EDF Renouvelables : ceux qui conçoivent des pars éoliens, les métiers du bureau d’études, des collaborateurs également qui sont en charge de l’étude des vents, c’est passionnant ! D’autres personnes vont installer des « mats météo » à différents endroits. Elles vont définir à partir de cette observation un productible annuel moyen, qui va permettre de dimensionner le projet. Elles décident ensuite du nombre de machines à installer, de leur taille et de leur puissance. Les métiers de demain chez nous sont liés au numérique, parce que depuis le site EDF de Colombiers, on supervise énormément de machines, plusieurs gigawatts ! J’ai été en maintenance conditionnelle par le passé, c’est un métier que je connais donc très bien.

👉 Il y a donc des métiers autour du monotoring (la conduite) puisqu’on a des gens qui font de la supervision des machines à distance. Ils.elles vont traiter les alarmes de toutes les machines et en faire un diagnostic.

Vos conseils pour travailler dans l'éolien ?

C’est important d’ être passionnée.e par ce qu’on fait au quotidien , pas seulement par un système mécanique mais aussi pour essayer de rendre notre avenir meilleur et affronter le défi écologique qui nous est proposé par l’industrialisation . Les filles sont aussi les bienvenues chez EDF Renouvelables. Les cheffes de projet de mon équipe coordonnent par exemple les différentes équipes du projet, s’assurent que le grutier est au meilleur prix, qu’il va être présente à l’instant T, que le composant arrive au bon moment, et que les outillages sont disponibles.

Rejoins JobIRL !

Le premier réseau d’orientation qui connecte les 14-25 ans avec des professionnels et des étudiants.

Je suis professionnel.le
Et si vous accompagniez des jeunes en manque de réseau ?

Qui mieux que vous peut parler de votre métier ?
En quelques heures par an, éclairez des jeunes dans leur parcours en échangeant avec eux !

Accéder à l’espace pro