Interview head coach : Kevin vous parle de son métier

26/04/2016 3 minutes

Avec l’arrivée des nouvelles technologies et des jeux-vidéos compétitifs, le métier d’entraîneur évolue! Kevin Shaunz G., est Head Coach de l’équipe professionnelle Vitality du jeu League of Legends. Pour ceux qui ne le savent pas, League of Legends est un jeu qui compte plus de 70 millions de joueurs dans le monde. Parmi eux, quelques « élus » deviennent professionnels grâce à leurs compétences et intègrent des structures pour s’entraîner environ 10h par jour. L’équipe que Shaunz entraîne participe aux LCS EU (championnat européen), voici son interview où il y raconte son métier, son parcours et ses conseils si un jour vous voulez devenir un pro gamer !

interview head coach

  • Peux-tu nous décrire le métier de Head Coach ? Est-il si différent d’un entraîneur classique ?

Le métier d’Head coach c’est un peu comme celui d’entraîneur dans les sports classiques comme le football et le basket. Mon rôle est d’encadrer les joueurs dans la vie de tous les jours, d’assurer les entraînements, d’améliorer leur niveau de jeu et de préparer les stratégies pour les 2 matchs de la semaine.
C’est à la fois être un père quand il s’agit de prendre des décisions ou de recadrer des joueurs, mais aussi être un professeur ou un grand frère.

  • Quel a été ton parcours scolaire et dans l’univers de l’eSport jusqu’à aujourd’hui ?

Avant de me lancer dans l’eSport, j’ai obtenu un diplôme d’ingénieur en Réseaux télécoms à l’école Polytech’Paris-Sud. J’avais déjà eu des propositions pour me lancer dans l’eSport mais après avoir pesé le pour et le contre avec mes parents, j’ai décidé de finir mes études avant de me lancer dans ma passion.Dans l’eSport, j’étais un joueur comme tous les autres puis petit à petit, j’ai commencé à progresser. J’ai ensuite retransmis mes parties grâce au streaming puis j’ai commencé à rejoindre des équipes pour faire des compétitions et de fil en aiguille je me suis fait connaître sur la scène française de l’eSport. Mon expérience en tant que joueur ainsi que mon diplôme m’ont permis de trouver le job qui me convenait le plus, Head Coach. Aujourd’hui,  je suis head coach de l’une des meilleures équipes européennes, Vitality.

  • T’es-tu dit un jour, je veux travailler dans ce milieu ? Si oui, vers quelle période ?

Pas vraiment, je ne pensais pas que c’était réalisable mais il faut avouer que le monde de l’eSport avance à une vitesse phénoménale et ainsi, j’ai juste pris le bon train quand il est parti. Maintenant les jeunes de nos jours peuvent se dire « Je veux travailler dans ce milieu » mais moi je ne pouvais pas à l’époque.

  • Quel a été ton meilleur souvenir professionnel ? Le moment le plus intense ?

C’est dur! Il y en a tellement ! Commenter au Zénith de Paris devant plus de 5000 personnes pendant 3 jours était assez dingue. Sinon il y a les résultats sportifs, récemment on a battu le champion d’Europe (Fnatic), ça rend toujours heureux 🙂

  • Quel conseil donnerais-tu aux jeunes qui souhaitent percer dans le milieu de l’eSport ?

Il faut être motivé et brillant parce que les escrocs passent vite à la trappe ! Le monde de l’eSport est un milieu qui commence à se professionnaliser de plus en plus donc les personnes n’ayant pas les qualités nécessaires pour manager, coacher ou jouer dans une équipe à haut niveau sont très vite évincées.
Il faut croire en ses rêves, certes, mais toujours anticiper un « back-up » dans la vie car l’eSport n’est pas éternel.

Je suis professionnel.le
Et si vous accompagniez des jeunes en manque de réseau ?

Qui mieux que vous peut parler de votre métier ?
En quelques heures par an, éclairez des jeunes dans leur parcours en échangeant avec eux !

Accéder à l’espace pro