Interview infirmière : Annie vous parle de son métier

Annie, infirmière, vous parle de sa formation et de son métier au quotidien. Découvrez ci-dessous notre interview sur le métier d’infirmier :

interview infirmier annie grolleau

Pouvez-vous expliquer aux jeunes en quoi consiste votre métier ? 

Je peux m’occuper de jeunes ou moins jeunes, mais la plupart du temps, je suis auprès de personnes âgées. Je leur dispense différents soins qui peuvent être prescrits par le médecin ou pour répondre à leurs besoins, j’aide certaines personnes à boire, je les change si elles sont incommodées.

 

Et concrètement, si vous deviez décrire les principales tâches que vous effectuez au cours d’une semaine type ?

Je suis infirmière en hémodialyse, je m’occupe de personnes atteintes d’une maladie chronique qu’elles ont à vie. Leurs reins ne fonctionnant plus, ils sont branchés à des machines, 3 fois par semaine, 4h par jour, c’est très long. Je passe des moments particuliers avec eux, nous sommes un peu leur deuxième famille.

C’est un métier assez prenant parce que je passe beaucoup de temps avec ces personnes. Ma spécialité est très intéressante, je n’ai pas de diplôme supplémentaire, mais j’ai reçu une formation dans un service pour savoir comment utiliser les machines, comment piquer car pour être branchés, les patients doivent avoir une aiguille dans le bras, il faut absolument être au point là-dessus

 

Quel a été votre parcours pour exercer le métier d’infirmier ?

J’ai fait un bac S, parce que je voulais m’orienter dans le paramédical ou le médical, j’ai donc passé mes concours en terminale. Je n’ai pas été prise car nous sommes beaucoup à les passer et il y a peu de places. J’ai donc suivi une préparation aux concours qui était gratuite, j’ai vraiment eu de la chance, je me suis présentée dans trois écoles et j’ai été reçue dans deux.

 

Faut-il une qualité ou un talent particulier pour exercer le métier d’infirmier ?

Il faut avant tout aimer les autres et aimer la vie, c’est très important. Il faut d’abord s’aimer soi-même et pouvoir donner beaucoup aux autres qui nous le rendent bien au final. Etre à l’écoute, avoir de l’empathie, comprendre ce que l’autre vit, sont des qualités à avoir mais il ne faut pas pour autant ressentir ce que l’autre vit.

 

Qu’est-ce qui fait que vous aimez votre métier ?

J’aime à peu près tout, je travaille beaucoup en équipe, nous sommes beaucoup d’infirmiers/infirmières. Le relationnel avec les patients; aider les autres compte beaucoup pour moi. Mon métier consiste aussi à accompagner parce que malheureusement, dans la spécialité où je travaille, soit les patients attendent une greffe de reins soit ils décèdent, c’est savoir comment les accompagner vers la mort.

 

Si vous aviez une chose à changer ?

La reconnaissance de notre travail, nous travaillons beaucoup, ce n’est pas Grey’s Anatomy, nous sommes un maillon de la chaîne, et chaque maillon va avec l’autre.

 

Un conseil que vous donneriez à un jeune qui veut faire le métier d’infirmier ?

Il faut être sur de ce que vous avez envie de faire, parce que les études sont longues (3 ans). Nous faisons beaucoup de stages, parfois, nous sommes malmenés, il y a des équipes très méchantes, qui font tout pour vous décourager. Il faut être au point sur vos motivations, vous demander pourquoi vous voulez faire ce métier.