Rencontre avec Quentin, 27 ans, blogueur culinaire : « J’ai décidé de combiner mes centres d’intérêt pour créer le blog Merci Vegan »

Avais-tu un rêve quand tu étais petit ?

Depuis tout petit, j’ai toujours adoré prendre des initiatives et diriger. À l’école, je me considérais déjà comme leader dans les travaux de groupe. J’avais l’exemple de mon père qui était manager d’équipe, et j’avais déjà dans la tête de devenir soit manager, soit entrepreneur et créer mon entreprise. Bien évidemment, je ne savais pas à l’époque dans quel domaine je souhaiterais travailler plus tard, mais avoir mon business était déjà dans un coin de ma tête dès le collège.

Comment est venue l’idée de créer un blog culinaire ? Et pourquoi vegan ?

Je suis passionné par la nutrition, et tout particulièrement par la nutrition végane. Ayant des compétences en informatique et en marketing, j’ai décidé de combiner mes centres d’intérêt pour créer le blog Merci Vegan, qui est aujourd’hui mon blog principal. En plus du fait que je suis passionné par les recettes véganes, je pense que le véganisme est un mouvement qui se développe d’année en année, et que se positionner sur cette niche est une très bonne idée pour les années à venir.

Pourquoi t’être lancé dans le marketing digital ?

J’ai suivi des études en école de commerce, mais je n’étais pas du tout enthousiaste à l’idée de devenir salarié. J’ai donc décidé de créer un premier blog sur le sport au début des années 2010 et qui n’existe d’ailleurs plus aujourd’hui. Cela a été un échec, mais ce fut parallèlement le moyen de commencer à apprendre beaucoup de choses sur le référencement. J’ai ensuite lancé mon blog sur le véganisme qui me rapporte de l’argent aujourd’hui, et j’ai lancé l’année dernière mon blog personnel entièrement consacré au marketing digital pour aider les internautes à créer leur propre site et gagner de l’argent avec. J’ai choisi ce domaine car je considère que c’est un domaine approprié pour créer sa propre entreprise avec peu de budget. De plus, cela permet de travailler de chez soi sans avoir toutes les contraintes du travail en entreprise. En outre, Internet est un domaine en constante évolution et ce domaine a beaucoup d’avenir.

Le métier de blogueur t’intéresse ? Echange avec Quentin, blogueur culinaire sur JobIRL

Comment optimises-tu le contenu pour le rendre plus attrayant ?

Mon premier conseil est d’abord d’avoir du contenu long. Plus le contenu est long, plus les internautes seront tentés de rester longtemps sur votre article, plus Google vous favorise. En outre, il est essentiel d’avoir du contenu très pratique et facile à appliquer. La théorie n’intéresse pas beaucoup les internautes qui sont aujourd’hui noyés dans l’information, entre Internet la télévision et la radio. Il est donc essentiel de donner du contenu très pratique avec des petits gestes qu’il est possible d’appliquer dès maintenant. Enfin, il est essentiel de bien structurer vos articles, avec des titres, des paragraphes et plusieurs images car lire un gros bloc de texte ne donne envie à personne. Je partage sur mon site de nombreux conseils pour optimiser votre contenu, n’hésitez pas à aller voir et me faire un retour !

Quelles sont les meilleures techniques de référencement que tu utilises pour te faire connaître ?

Ma technique favorite est la technique des liens morts. Le but est de trouver des pages de liens, par exemple des pages de liens utiles sur votre thématique, où il est probable de trouver des liens obsolètes, c’est-à-dire des liens qui ne sont plus à jour. Pour cela, j’utilise l’extension gratuite de Google Chrome qui s’appelle Check my Links qui indique automatiquement tous les liens morts au sein d’une page. Lorsque je trouve un ou des liens morts, je rentre en contact avec le site pour leur indiquer les liens obsolètes. Et dans le même mail, j’en profite pour leur mentionner mon site qui porte sur la même thématique et qui aurait sa place au sein de la page, par exemple à la place d’un lien mort. Comme je leur apporte du contenu, la majorité sont très heureux de me mentionner au moment de mettre à jour la page. Sinon, j’aime beaucoup apporter du contenu de qualité et de manière bénévole à des sites externes que je consulte régulièrement. Comme la technique des liens morts, c’est une technique « gagnant gagnant » puisque vous apportez du contenu à un site sur une thématique qui n’est pas nécessairement déjà abordée sur leur blog. Et en échange, des liens de votre site se trouvent au sein de l’article que vous rédigez pour l’autre site, et cela vous donne un petit coup de pouce pour la visibilité de votre projet sur les moteurs de recherche.

Quelles sont tes stratégies de monétisation?

Mes stratégies de monétisations principales sont la vente de formations et le coaching personnalisé. La raison est que tout le prix payé par l’internaute me revient directement. Ce sont mes services, et je décide en outre de toutes les conditions dans lesquelles se déroule le coaching ainsi que la vente de chaque formation. Je contrôle entièrement les produits et les services que je vends, et je n’ai aucune commission à reverser. Pour vendre des formations, j’utilise la plate-forme Podia qui est très pratique. Elle n’est pas gratuite mais elle est optimisée et propose la majorité des moyens de paiement aujourd’hui utilisés sur Internet dont PayPal et Stripe.

Quels conseils aux jeunes qui veulent en faire leur métier?

Mon premier conseil est de se former. Les entrepreneurs qui réussissent sont ceux qui ont passé énormément de temps à se former. En vous formant, vous gagnez beaucoup de temps puisque vous suivez les conseils et les recommandations des grands entrepreneurs qui ont déjà réussi dans leur domaine. Je vous conseille d’investir de l’argent pour former, car ce type de dépenses sera très rentable pour le futur de votre business. En outre, il est essentiel d’expérimenter et de faire des tests même si certaines idées vous paraissent contre-intuitives. Et faire des tests se fait à tous les niveaux de votre business. Par exemple, lorsque vous avez une page de vente, il est essentiel de faire chaque semaine des tests en modifiant des détails sur cette page pour voir ce qui fonctionne le mieux. Le bouton de paiement peut par exemple être mis au début de la page puis dans un second temps à la fin de la page, et vous faites la comparaison pour savoir quelle est la page de vente qui vend le plus. Vous pouvez également tester une page de vente très simple (simplement avec du texte) et la semaine suivante une page de vente plus sophistiquée pour le même produit, en rajoutant des images et des schémas pour voir ce qui marche le plus, et ainsi de suite. Cela fonctionne pour absolument tout sur votre blog. C’est en faisant des tests pratiques que vous saurez ce qui fonctionne le mieux et ce qui est le plus rentable pour générer des revenus.

Le métier de blogueur t’intéresse ? Echange avec Quentin, blogueur culinaire sur JobIRL

inscription

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *