Policier en groupe d’intervention

Policier en groupe d'intervention

Les missions d'un policier en groupe d'intervention sont : - d'intervenir sur les actes de terrorisme, les prises d'otages, les retranchements de malfaiteurs ou de forcenés, les mutineries de détenus ou les situations potentiellement dangereuses comme les escortes de...Lire plus

1
Pro
123
Jeunes
1
Entreprise

Les membres pros Policier en groupe d'intervention

Contacte-les et pose leur tes questions !

Victor M.

Comptable

Photo de Victor M.

Les membres jeunes intéressés par ce métier

Contacte-les et pose leur tes questions !

Lina

Seconde Générale et Technologique

Photo de Lina G.

Dorian

Terminale Générale

Photo de Dorian r.

Chloé

Première Générale

Photo de Chloé L.

Alice

Terminale Générale

Photo de Alice d.

Lohan

Bac pro Métiers du commerce et de la vente option A animation et gestion de l'espace commercial

Photo de Lohan D.

Fatima

Bac pro Métiers du commerce et de la vente option A animation et gestion de l'espace commercial

Photo de Fatima A.

Paul

Licence mention informatique

Photo de Paul S.

Les entreprises

Police Nationale
La police nationale est la première force de sécurité en France. Elle traite 70 % de la délinquanc...

Les missions d'un policier en groupe d'intervention sont :

- d'intervenir sur les actes de terrorisme, les prises d'otages, les retranchements de malfaiteurs ou de forcenés, les mutineries de détenus ou les situations potentiellement dangereuses comme les escortes de certains détenus, les extractions, la sécurisation de procès pénal à risque en raison de la personnalité de l’accusé ou du contexte de l’affaire jugée, le service d’ordre lors de la présence d’une haute personnalité ou de menace particulièrement importante.
- de rechercher des auteurs de crimes.

Les policiers assurant ce type de mission portent sur eux en moyenne 35 kilos de matériels comprenant la tenue, les moyens de défenses, de protections et de transmissions radio.
 
Les policiers peuvent être affectés à différents groupes d'intervention :

- Le RAID (recherche, assistance, intervention, dissuasion) est composé de 170 fonctionnaires issus de l’ensemble des effectifs de la police nationale dont 90 opérationnels, véritables spécialistes en sport de combat, tir de haute précision, varappe, plongée parachutisme, effraction ainsi qu’un groupe cynophile et une équipe médicale de réanimateurs.

Il participe sur l’ensemble du territoire à la lutte contre toutes les formes de terrorisme et de grand banditisme. En cas de menace terroriste, nucléaire, radioactive, biologique ou chimique (N.R.B.C.), il coordonne l’action du détachement central interministériel d’intervention technique (DCI) structure interministérielle.

- Le GIPN (groupes d’intervention de la police nationale): il existe 7 unités en France métropolitaine ( Lille, Strasbourg, Rennes, Lyon, Bordeaux, Marseille et Nice) et 3 unités en Outre Mer  (La Réunion, Nouvelle Calédonie et Guadeloupe) regroupant près de 200 policiers. Les gardiens de la paix y exercent en grand nombre.

 

Il existe plusieurs autres groupes d’intervention la BRI (Brigade de recherche et d’intervention de la PJ Versailles), la BRAV, la BREC, le GIR (groupe d’intervention régionale)qui disposent pratiquement des mêmes moyens de recherches et d’intervention, seules les missions diffèrent.

Les effectifs du Raid et du Gipn peuvent être appelés à travailler en commun dans des situations de crise d’une exceptionnelle gravité dictée par l’urgence, ils forment alors le FIPN (force d’intervention de la police nationale) et sont placés sous l’autorité du chef du Raid.

Les policiers du Raid et du Gipn effectuent très souvent des missions d’échange de connaissances et de savoir-faire avec les polices étrangères. Ils assurent également de nombreuses formations à l’étranger à l’occasion d’événements spéciaux comme les coupes du monde de football, les jeux olympiques…. 

 

Recrutement et formation

Les services spécifiques RAID, le GIPN, font l’objet des mêmes sélections qui durent 8 jours. Le candidat peut être ajourné s’il ne satisfait pas aux épreuves du jour. Pour intégrer ce service spécialisé, il faut au préalable passer un concours d'entrée dans la police nationale (gardien de la paix, officier ou commissaire de police), avoir 5 années d’ancienneté et avoir moins de 35 ans et satisfaire à des tests d’aptitude physique, médicaux et psychotechniques.

La formation spécifique commence après la prise de poste. Plusieurs types de formations existent en fonction de la spécialité du policier dans ces services (Tireur d’élite, parachutiste, spécialiste explosif, maître chien, descente en rappel, travail en colonne, plongeur……).

 



RAID lors d'entrainements à des interventions... par blogpolicenationale