IE8 ... Merci d'utiliser un navigateur plus recent pour utiliser pleinement les fonctionnalités de notre site.
Logo JobIRL
Toulouse Business School - TBS (Toulouse, 31)

Toulouse Business School - TBS (Toulouse, 31)


 

 

Toulouse Business School, anciennement ESC Ecole Supérieure de Toulouse, fait partie des grandes écoles françaises.

 

Au-delà des enseignements académiques dispensés par le Programme Grande Ecole, PGE,  TBS implique ses étudiants de L3 dans la gestion de projets à thématiques diverses . Les projets solidaires, le développement durable, la mixité , l’entreprenariat, en sont des exemples.  Le programme « » Une grande école ? pourquoi pas moi » vise à l’égalité  d’accès à l’information sur les grandes écoles, et l’égalité des chances ….

L'action "Une grande école, pourquoi pas moi" permet de montrer la diversité des parcours dans les grandes écoles aux élèves de collèges et lycées qui pensent que ce genre de cursus n'est pas fait pour eux. Au travers des témoigngages et du tutorat, les étudiants et les élèves se mêlent et échangent tout au long de l'année. 

 

Les objectifs
de l'action

- Informer sur les études supérieures.

- Briser l'autocensure

- Dédramatiser

- Susciter des ambitions en présentant un large champ des possibles

- Ecouter des témoignages d'étudiants à parcours atypique ou issus des quartiers prioritaires.

 

 

Son fonctionnement

Le forum des Grandes écoles a lieu depuis 14 ans à la Toulouse Business School vers la mi-mars. Au sein de l'école, les étudiants témoignent de leur parcours et des différentes études qu'ils.elles ont pu faire, ainsi que de leur expérience personnelle pour inspirer les plus jeunes. Ils tiennent par la suite des stands au sein de l'école pour que les élèves de collèges et de lycées puissent leur poser plus de questions. Des visites sont organisées pour faire découvrir l'école aux jeunes. 

Les écoles présentes : l'IEP Sciences Po, l'INSA, l'INP, l'ISAE, l'ENAC, Mines Albi, ou encore la TSE, l'IAE, VETO , TBS Programme Grande Ecole.

Les associations présentes : JobIRL, Pro Avenir jeunes.

 

Le suivi des élèves

Les collégien.nes et lycéen.nes sont suivis par leur étudiant Coach de la Cordée TBS.
Les étudiants emmènent aussi leurs coachés à différents événéments: Infosup du 4 au 7 decembre, la nuit de l’orientation à la CCI (en mars), ou au forum des métiers, etc. 

Pour les 3 lycées en périphérie, ils sont suivis par leurs professeurs accompagnateurs de retour au lycée. Les étudiants de TBS en charge du projet vont également dans les établissements scolaires pour expliquer le système des classes préparatoires et les différents modes d’accès (passerelles), et possbilité d’études en alternance. Ils interviennent : Lycée de Tournefeuille, Lycée Toulouse Lautrec (semaine de l’orientation, lycée Aragon à Muret, Entretiens de l’excellence  fin janvier à l’ISAE-Sup aero, etc.).

 

 

 

 

 

 

 

Tout d’abord, comment rejoindre une Grande École ?

Il existe différentes façons d’accéder aux Grandes Écoles dans le système universitaire français, voici les principales :

  • La faculté (université), études courtes en IUT ou BTS, ou études longues LMD, qui après avoir passé un concours à la fin de ces formations peuvent permettre de rejoindre une Grande École en Licence 3 ou Master 1.
  • En parallèle il existe le système des CPGE- Classes Préparatoires aux Grandes Écoles (L1, L2), suivi d’une grande école (L3, M1, M2)

Si le monde des Grandes Écoles est souvent méconnu, c’est avant tout dû au manque de connaissances qu’ont la majorité des personnes sur cet environnement. De nombreux clichés et fantasmes circulent notamment sur son accessibilité. Via le programme : “ Une Grande École, pourquoi pas moi ? “, le but de cet article est d’essayer de casser certains de ses préjugés.

L’un des clichés les plus persistants sur les Grandes Écoles porte sur ses conditions d’accessibilités, en voici quelques exemples :  

 

Je ne peux pas faire une classe préparatoire si je suis en STMG

FAUX ! La classe préparatoire n’est pas aussi restrictive que certains le pensent. En effet, la classe préparatoire, tout du moins pour accéder au Grande École de commerce n’est pas réservée aux Bac S et ES comme l’on pourrait l’imaginer. Il existe en effet, la filière ECT (Économique et Commerciale, option Technologique) qui est la filière des classes préparatoires pour les Bac STMG souhaitant accéder au Grande École de commerce, comme le sont les filières ECS et ECE respectivement pour les bac S et ES. Ainsi, même si cette filière est moins connue que les deux autres il faut savoir qu’elle existe et qu’il y a une raison à son existence. 

 

Je n’ai aucun moyen d’accéder à une Grande École après un Bac L

 

FAUX ! Tout comme pour la filière ECT qui est méconnue du grand public, les Bac L ont également accès à une filière qui leur permettent d’intégrer les Grandes Écoles de commerce : la filière B/L. Ainsi, si vous pensiez que choisir la branche littéraire vous fermerait l’accès aux Grandes Écoles de commerce, détrompez-vous ! Bien au contraire, cette filière n’attend que vous. 

 

La classe préparatoire est la seule manière d’entrer dans une Grande Ecole

FAUX ! Si la classe préparatoire est considérée comme la “voie royale” pour entrer dans une Grande École de commerce, il n’empêche que ce n’est pas la seule manière d’y entrer. En effet, il est possible d’y accéder après avoir été à la FAC ou avoir fait un DUT ou IUT notamment grâce au concours Passerelle, Tremplin. Ce concours a pour but de permettre aux élèves issus de la FAC ou d’autres formations d’intégrer les Grandes Écoles en L3 ou M1. 

 

Est-ce que je peux faire un parcours grande école si je suis boursier ou que mes moyens sont modestes ?

Le coût de certaines grandes écoles peut paraître effrayant mais il ne doit pas vous freiner ! 


Premièrement toutes les grandes écoles ne sont pas payantes, c'est notamment le cas des écoles d'ingénieurs publiques. Pour ce qui est des écoles payantes il existe de nombreuses aides et solutions pour financer votre parcours:

Logement :

  • ALS,Allocation de Logement à caractère Social / APL Aide Personnalisée au Logement (CAF- Caisse Allocations Familiales)
  • Résidences universitaires 

Scolarité / Vie étudiante :

  • Aide au mérite (Pour les boursiers ayant obtenu le Bac avec mention très bien)
  • Bourses du Crous (augmentent en fonction des échelons)
  • Réduction de vos frais de scolarité si vous êtes boursier (Certaines écoles)
  • Bourses accordées par l'école

Cursus à l'étranger :

  • Aide à la mobilité

(Cette liste est non exhaustive, d'autres aides existent) 

 

Il est aussi possible de faire une partie de ses études en alternance (Emploi/Études), à partir de la M1. Dans ce cas-là l'employeur, en plus de vous verser un salaire

(Environ ¾ de SMIC), s'acquittera de vos frais de scolarité.

De plus, il est possible de contracter un emprunt afin de financer sa scolarité. Les banques proposent généralement des crédits étudiants avec des taux d'intérêt très faibles et des possibilités d'étalement et de report de crédit pour ne pas mettre les étudiants en difficulté.

Vous n'avez pas de garants ? Pas de panique ! Il existe de nombreuses solutions pour résoudre ce problème. Les grandes écoles mettent en place des fonds spécialement dédiés à cet effet et il existe des organismes pouvant se porter garant pour vos crédits étudiants, vos locations d'appartements et autres.

 

Est-ce qu’il y a de la diversité en école de commerce ?


Évidemment
! Les grandes écoles cherchent à promouvoir la diversité au sein de leurs établissements. Il n'y a pas de discrimination, tout le monde a ses chances d'intégrer une grande école. Il existe même des aides pour encourager les personnes les moins aisées à intégrer les écoles. 

 

Découvre le parcours des étudiants de TBS, et partagent avec eux sur JobIRL pour en savoir plus sur leur expérience ! 

 

 

Coordonnées

Toulouse Business School - TBS (Toulouse, 31)
Adresse : Toulouse (31000) France
  • 92 élèves
  • 11 anciens
  • 7 pros y travaillent
  • 1 forum

Les écoles se présentent!





Nos partenaires


Vu dans la presse
Lire tous les articles
JobIRL vu dans la presse