Accueillir un stagiaire de 3ème dans son entreprise : quand les pros témoignent

quand les entreprises racontent le stage de découverte de 3èmeAccepter de recevoir un ou plusieurs élèves de 3ème en stage découverte dans son entreprise, cela peut poser question. Est-ce compliqué à organiser ? Est-ce que je vais avoir le temps de m’en occuper ? Qu’est-ce que je vais pouvoir proposer comme activités ? En quoi est-ce utile pour mon entreprise ?

En réalité, accueillir un stagiaire de 3ème, c’est facile ! Les professionnels qui ont déjà vécu l’expérience le disent eux-mêmes. La styliste Lou Ripoll, le chercheur Shebli Anvar, l’entreprise d’informatique Linkbynet, Dan-Antoine le fondateur de l’agence Sensation!… Tous ont tiré une conclusion très positive de cette expérience tant pour leur entreprise que pour le jeune qui a découvert un univers professionnel nouveau.

 

Si vous vous posez encore des questions, laissez-les vous éclairer ! Et vous aussi, proposez un stage de découverte :

 

Poster une offre de stage sur JobIRL

 

 

 

« Ils représentent nos clients de demain »

Lou Ripoll, styliste et créatrice de la marque Bleu Tango, souligne le regard neuf apporté par le stagiaire de 3ème sur l’entreprise

« Ce qui était très chouette dans le fait de recevoir des jeunes de 14 ans, c’est qu’ils sont très très frais. Je pouvais redécouvrir moi aussi mon métier. »

« C’est exigeant et challengeant de réussir à tout leur transmettre, leur faire comprendre, les intéresser. Ils sont super motivés et volontaires, mais il faut aussi apprendre parfois à simplifier notre métier. »

« Prendre un stagiaire de 3ème, c’est pas très compliqué, ça ne prend pas beaucoup de temps. »

« Ça va vraiment vous apporter un autre regard sur l’entreprise, beaucoup plus jeune. Ils maitrisent les réseaux sociaux, ils représentent nos clients de demain. »

 

 

« Ils vont vous poser des questions fracassantes »

Le co-fondateur et les collaborateurs de Linkbynet rancontent comment ils organisent des stages de 3ème au sein de l’entreprise d’informatique

« Nos motivations sont très claires par rapport à ces jeunes de 3ème. On a envie de leur faire découvrir des métiers très intéressants, passionnants, autour de l’informatique, du cloud… qui finalement peuvent être très accessibles pour eux » Patrick Aisenberg, Co-fondateur de Linkbynet

« J’ai eu un rôle très important, et vraiment j’en suis fier, c’est de faire rencontrer au jeune les gens qui étaient ce modèle de profession future » Guillaume Duley, Directeur Commercial de Linkbynet

« C’est vraiment un travail de pédagogie et de vulgarisation, et aussi des questions d’origanisation et de pouvoir intéresser quelqu’un à un sujet. » Anne Fringant, Responsable RSE de Linkbynet

« Si déjà dès la 3ème on peut montrer que, dans l’entreprise, il y a pleins de métiers auxquels on ne s’attend pas, je pense que c’est même d’utilité nationale » Sofia Benaied, Performance Manager chez Linkbynet

 

 

« Au CEA, on aborde le stage de 3ème en équipe »

Shebli Anvar, chercheur au CEA, témoigne de la mission de produire la science mais aussi de la transmettre aux jeunes via le stage de 3ème

Dans son témoignage, Shebli raconte l’histoire d’un jeune venant d’une famille d’artistes sans aucun contact avec le monde scientifique et qui a fait son stage découverte au CEA. Ce fût pour le jeune la naissance d’une vocation. Aujourd’hui docteur en data science et diplômé d’une prestigieuse université à l’étranger, il s’épanouit dans le métier de Data Scientist.

« J’accueille des stagiaires de 3ème pour faire connaître mon métier qui est le domaine de la recherche expérimentale scientifique à des jeunes dans l’espoir de créer des vocations. Et ça marche ! C’est d’ailleurs pour ça que je continue à le faire. »

« On a pour mission de produire de la connaissance scientifique mais aussi de la transmettre. »

 

 

« Ce n’est absolument pas compliqué, au contraire ! »

Dan-Antoine Blanc-Shapira, fondateur de l’agence événementielle Sensation!, a accueilli 13 stagiaires de 3ème l’année dernière

« C’est une façon de se réinventer, de se challenger, de comprendre les attentes de la société qui évolue, les interrogations des jeunes. Ça nous nourrit, ça nourrit notre réflexion, notre compréhension, et de cette façon je pense que nous sommes gagnant-gagnant. Pour le jeune de rencontrer l’entreprise et pour nous de rester en contact avec la jeunesse »

« Surtout ne vous privez pas de cette chance de faire entrer des jeunes de 3ème dans votre entreprise ! »

 

Maintenant, c’est votre tour !

 

#JeProposeUnStageDe3ème