Prépa : quelles sont les filières ?

quelles sont les filières

Prépa par-ci, prépa par-là, mais quelles sont les filières, c’est-à-dire les grands domaines étudiés ? Découvre ci-dessous une présentation des prépas ou « CPGE » dans le paysage de l’enseignement supérieur pour te donner une idée :

Et il existe donc 3 filières de PREPA : les classes préparatoires économiques et commerciales, les classes préparatoires scientifiques et les classes préparatoires littéraires. Découvrez-les ci-dessous :

 

LES CLASSES PRÉPARATOIRES ÉCONOMIQUES ET COMMERCIALES

Les classes préparatoires économiques et commerciales mènent aux concours des écoles de commerce. Ceux qui y accèdent sont les bacheliers S (option sciences), les bacheliers ES (option économie) et les bacheliers STMG (option technologie).

Échange avec des étudiants de CPGE Économiques et Commerciales sur JobIRL :

LES CLASSES PRÉPARATOIRES SCIENTIFIQUES 

Les classes préparatoires scientifiques, appelées « maths sup maths spé« , mènent aux écoles d’ingénieurs, aux écoles normales supérieures (ENS), aux écoles vétérinaires, et aux écoles militaires. Réservées aux bacheliers S, il y a trois filières en 1ère année et quatre en deuxième année.

Clique sur le nom des prépa pour voir des profils de pros ou d’étudiants qui sont passés par là !

En 1ère année (Maths sup), il y a trois filières :

En deuxième année (Maths spé), il y a une quatrième filière, la prépa PSI  (physique et sciences de l’ingénieur) accessible à partir des voies MPSI, PCSI ou PTSI.

En première année de Maths sup, tu peux aussi opter pour la prépa BCST (biologie, chimie, physique et sciences de la terre) qui débouche sur les concours des écoles vétérinaires, des écoles d’agronomie et des écoles de chimie.

Pour les bacheliers technologiques, il existe trois filières :

  • La prépa TB (technologie et biologie) est l’équivalent des BCST
  • La prépa TPC (technologie, physique et chimie) est l’équivalent des PCSI
  • La prépa TSI (technologie et sciences industrielles) est l’équivalent des autres prépas scientifiques

Pour l’anecdote, on appelle les élèves qui appartiennent à ces classes préparatoires, des « taupins« , parce que ce sont des élèves qui travaillent beaucoup, et qui ne voient pas beaucoup le jour !

 

LES CLASSES PRÉPARATOIRES LITTÉRAIRES

Les classes préparatoires littéraires sont réservées aux bacheliers L et mènent aux écoles normales supérieures (ESN), Paris-ULM, Lyon et Paris-Saclay, à l’Ecole des Chartes, aux Instituts d’Etudes politiques (IEP) et également aux écoles de commerce.

Clique sur le nom des prépa pour voir des profils de pros ou d’étudiants qui sont passés par là !

En première année, la prépa Lettres appelée Hypokhâgne est commune à tous les étudiants des classes préparatoires littéraires. C’est en deuxième année, en Khâgne, que les élèves choisissent en fonction des concours visés soit la prépa Lettres ULM pour ceux qui veulent approfondir l’étude du latin ou du grec soit la prépa Lettres Lyon.

Il existe depuis une vingtaine d’années les classes préparatoires Lettres et Sciences Sociales (LSS) ouvertes aux bacheliers S ou L pour leur permettre de suivre une formation en mathématiques et en sciences économiques et sociales. Elles permettent aux étudiants de présenter les écoles de commerce, l’Ecole Nationale de la statistique ou les ENS (Lyon, Paris-ULM et Paris-Saclay). Elles font partie des prépas littéraires, mais la majorité des élèves sont des bacheliers S avec un très bon niveau de maths.

Il existe deux autres classes préparatoires :

  • La prépa Saint-Cyr Lettres proposées par trois lycées militaires. Elle prépare au concours lettres de l’ESM (Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr) pour devenir officier dans l’armée.
  • La prépa Chartes proposée dans quelques établissements aux passionnés d’histoire. Elle forme les archivistes paléographes à l’école des Chartes.

Depuis quelques années, il est possible de passer les concours des écoles de commerce quand on fait une prépa littéraire. Les concours des ENS étant très sélectifs, peu de préparationnaires y entrent. L’ouverture de ces prépas à d’autres concours a été très bénéfique pour les élèves des classes littéraires, cela leur permet d’avoir d’autres écoles et de « rentabiliser » leurs deux années de prépa.

Il faut savoir que les élèves qui rentrent en classes préparatoires scientifiques et économiques ont une école.  C’est un peu moins vrai pour les classes préparatoires littéraires, les élèves rejoignent plus souvent en fin de première année l’université. En général, ces élèves obtiennent une licence et passent les concours du CAPES et l’Agrégation pour l’enseignement. Ils peuvent également préparer un doctorat pour faire de la recherche.