« Si toutes les machines se ressemblent, les technologies sont différentes » : Interview de Guillaume, Ingénieur Process chez Lilly

Guillaume Esmard, 25 ans, travaille depuis deux ans chez Lilly, le laboratoire pharmaceutique. Une expérience certes récente, mais prometteuse.

En quoi consiste exactement votre métier ?

Ma fonction consiste à étudier, analyser et vérifier que la machine dont je m’occupe fonctionne bien. En relation avec les équipes de la qualité, de la production et de la maintenance, je suis un peu l’œil de cet outil qui, chez Lilly, remplit des cartouches d’insuline. Une panne, trop de rejet, plus d’alarmes qu’à l’accoutumée ? J’observe comment le système évolue, au quotidien, jour après jour, semaine après semaine, afin de l’optimiser.

 
 
 
 
 

Quelles sont les compétences humaines et techniques requises pour l’exercer ?

Comme c’est avant tout un travail d’équipe, il est important humainement de savoir interagir avec les autres services, comprendre leurs attentes et en tenir compte. La curiosité est également une qualité afin de s’intéresser plus particulièrement à une machine et aller de l’avant sur le terrain pour développer ses connaissances et expertises. Car si toutes les machines se ressemblent, les technologies sont très différentes.
Techniquement cela demande de bonnes connaissances de base mécaniques et électriques. Tout ce que l’on nous apprend dans les écoles d’ingénieurs généralistes.

 

Comment êtes-vous arrivé dans ce domaine ? Et quelle formation avez-vous suivi ?

« Comme beaucoup en sortant du lycée, je ne savais pas trop quelles études choisir. »

J’ai opté pour deux ans de prépa, histoire de me laisser un peu de répit avant de me décider. Et puis comme la physique et tout ce qui est technique me plaisaient, je me suis orienté naturellement dans cette voie d’ingénieur, via l’Ecole nationale supérieure d’arts et métiers (ENSAM), une formation en trois ans.

 

Pourquoi avoir choisi le monde pharmaceutique ?

C’est le hasard qui a bien fait les choses. Diplôme en poche, je cherchais un poste proche de la production et l’opportunité de travailler chez Lilly s’est présentée. Je ne regrette absolument pas ce choix, bien au contraire. Je trouve que c’est un métier qui donne l’impression d’être utile.

Dans cet univers en perpétuel développement quels sont, selon vous, les nouveaux postes de demain prometteurs qui vont permettre d’évoluer dans sa carrière ?

« Les plus grandes évolutions vont avoir lieu dans tous les métiers techniques liés à l’intelligence artificielle, l’électronique et l’informatique. »

Si on choisit de rester dans la branche purement technique, on peut prétendre à une évolution de carrière avec des postes plus experts, comme ingénieur responsable, celui à qui je rends aujourd’hui des comptes. Ou bien, spécialiste d’une technologie particulière où l’on intervient plus dans le choix des machines et où l’on prend des décisions plus stratégiques. On peut aussi s’orienter vers du management pur et superviser des équipes.

 

Est-ce une fonction qui vous amène à vous déplacer en France ou à l’étranger ?

Pas vraiment. Exceptés certains rares déplacements pour des formations ou chez des fournisseurs. Je suis toujours sur le site de production.

 

En début de carrière combien gagne-t-on en moyenne ? Et le salaire est-il exponentiel ?

Les barèmes varient en fonction des écoles, des formations et des entreprises. Pour une première embauche, il faut compter en moyenne une fourchette de 32 à 40 000 euros annuels et prévoir une augmentation de salaire de 5 à 6% maximum.

 

Comment concilier au mieux vie professionnelle et vie privée?

C’est certes un poste très prenant, avec des horaires pas souvent définis, mais tout à fait compatible avec une vie privée équilibrée. Même si parfois, notamment quand un problème n’est pas résolu, il est difficile de faire vraiment le vide lorsque l’on rentre chez soi.

 

D’autres questions ? Échange avec Guillaume Esmard sur JobIRL !
 

Discute également avec les pros du secteur qui t’intéresse en t’inscrivant ?
inscription

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *